Live-Report: Nico Martin+Guest, Le Gibus Café (06/02/2016)

Par défaut

Et voilà, hier soir je suis enfin retourné sur Paris pour un concert! Il faut dire que je n’avais plus fait de live depuis le passage explosif du groupe britannique Mumford&Sons à l’Olympia le 7/07 dernier, et que l’appel de cette petite soirée rock bien sympa au Gibus Café ne m’a pas laissé indifférent.

C’est ce lieu super intimiste qu’a choisi le tout jeune et très talentueux chanteur bordelais Nico Martin pour la dernière date de sa micro-tournée (3 dates à Bordeaux, Toulouse et Paris). Pour bien finir en beauté, il a convié en première partie deux groupes avec lesquels il s’entend très bien: Plug-In et Leaving Passenger.

Il est 19h30 lorsque les portes du Gibus Café s’ouvrent pour le public venu soutenir les 3 artistes/groupes qui vont animer la soirée. On ne va pas se mentir: la salle est comble pour cette soirée qui promet d’être bien rock.

On nous avait promis un début à 20h… C’est à 20h10 que Plug-In monte sur scène. Si je ne me trompe pas, il s’agit d’une des premières dates parisiennes avec Arthur, le nouveau chanteur du groupe. Après une courte présentation, les Essonniens lancent la soirée avec leur tube du moment: Nasty Dogs agrémenté d’une intro en version extended. Le public devient fou dès les premières notes, alors pas question de se calmer! Plug-In enchaîne avec un morceau que je ne connaissais pas (le seul de leur setlist): Wasted. On ressent toutes leurs inspirations entre rock dur et Rage Against The Machine. Et en parlant d’inspiration, le 3ème titre de leur setlist sera une cover, et pour l’occasion ils choisissent un groupe que j’adore tout comme eux: Muse et leur tube Sunburn. Leur version est très réussie et la voix d’Arthur est très proche de celle de Matt Bellamy! Les deux prochains titres seront des compos: Face To Face et Sweet Machine qui obtiennent le soutien du public. Une idée traverse alors Plug-In: quoi de mieux pour finir cette soirée géniale que de foutre le plus gros bordel possible? C’est ce qu’ils font en reprenant avec ardeur le monumental Killing In The Name Of des Rage Against The Machine. Arthur et Tony (le guitariste) font tomber le haut pour le morceau et deux fans auront également l’immense bonheur de rejoindre la bande sur scène pour une fin anthologique. Un très bon démarrage de soirée, et à WOM on a aucun doute qu’ils vont triompher samedi prochain pour la 1ère phase d’Emergenza au Batofar!

Plug-In!!!!! #NastyDogs #Live @pluginmusic

A post shared by Pierre-Jean Lejoly (@lejolypj) on

Après une bonne dizaine de minutes de pause, c’est au tour du deuxième groupe d’entrer en scène, les parisiens de Leaving Passenger. Je ne connaissais absolument pas ce groupe (hormis le batteur Vincent dont une amie m’avait parlé) mais je dois avouer qu’ils sont très très bons. En un set à peu près aussi long que celui de Plug-In, ils nous ont fait voyager entre rock puissant et rock qui fait planer. J’ai même pu m’entretenir avec eux après leur performance, et ils m’ont dit qu’un EP arrivera très bientôt. En tous cas WOM va les suivre et une interview est même dans les cartons! Et pour les Parisiens, ils joueront le 20/02 au Backstage dans le cadre du tremplin Emergenza!
12226960_1927083660849425_7514071612620921754_n

Enfin, le moment tant attendu par certain(e)s arrive enfin: il est temps pour le headliner de la soirée Nico Martin de retourner le Gibus Café. Pour résumer rapidement sa performance, Nico nous propose un set composé de ses plus gros tubes comme Face À Face ou encore Un Seul Regard De Toi tout en n’hésitant pas à faire participer le public parisien (qu’il charrie un petit peu au passage). Il n’est pas seul puisqu’accompagné d’un bassiste et d’un batteur, Nico se mettant donc à la guitare… qui le lâchera deux fois lors de son set, un incident que le bordelais prendra avec beaucoup de calme. J’ai adoré sa musique, sa personnalité et sa gentilesse, puisque j’ai eu l’occasion de l’interviewer après son show, une entrevue que vous pourrez lire ici demain!12226960_1927083660849425_7514071612620921754_n12226960_1927083660849425_7514071612620921754_n
(Merci à ma médiatrice Maria pour la photo de Nico Martin et moi)

Pour conclure, cette soirée restera gravé dans ma mémoire longtemps. J’ai retrouvé des amis, fait de superbes rencontres (Nico Martin, Leaving Passenger, Arthur de Plug-In, Nico du blog Music Ap’Art/Aficia…) et kiffer du bon gros rock. Un seul conseil: suivez ces 3 artistes d’urgence!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s