L’interview de WOM: VALDARCALA

Par défaut

Décidément, il semblerait que chez The World Of Music on adore vous parler d’artistes à double identité. En effet, après vous avoir chroniqué les 2 mini-EP de La Pieta il y a quelques jours, aujourd’hui je vous amène en voyage dans un univers planant qui risque de bien vous détendre dès la première seconde d’écoute: celui de VALDARCALA.

Le jeune artiste français a sorti le 7 Juillet dernier son tout premier album baptisé Chronostasis. The World Of Music a voulu en savoir plus sur ce musicien très prometteur, et VALDARCALA a très gentiment accepté de m’accorder sa toute première interview! Rencontre:

Salut VALDARCALA, je suis très heureux de t’accueillir sur The World Of Music ! Pour commencer : comment ça va ?

Salut Pierre-Jean, je vais très bien, je suis très heureux et flatté que tu me consacres une interview.

Peux-tu te présenter et nous parler rapidement de ton projet ?

Alors je suis Kevin Metzger, 23 ans très prochainement, expatrié français. J’ai passé deux ans et demi à Londres et je suis maintenant installé sur Barcelone depuis un an.
Chronostasis est le premier album que j’ai décidé de réellement diffuser publiquement à plus ou moins grande échelle .
Il regroupe 13 pistes composées entre 2010 et 2014 représentant 4 EPs que j’avais diffusé sur mon site à des proches uniquement.
Chronostasis est à présent la représentation de mon travail depuis toutes ses années. Un symbole me permettant définitivement de passer à la prochaine étape de ma vie.

Pourquoi avoir choisi VALDARCALA comme nom de scène ? C’est un mot qui existe déjà ou que tu as créé ?

C’est une très bonne question qu’on m’a toujours posée aussi loin que je puisse m’en rappeler. J’avais toujours essayé d’éviter le sujet mais je pense qu’il est temps que le monde sache enfin (rires).
VALDARCALA est un mot composé de trois mots dans la langue elfique de Tolkien : VALD AR CALA, ce qui signifie Béatitude et Lumière. J’ai créé ce nom en 2008 à une certaine période de ma vie dont je ne garde pas forcément bon souvenir. Ce nom ne me représente plus vraiment de par sa signification « littéraire » mais plus pour sa symbolique car c’est le moment où mes compositions ont commencé à signifier quelque chose de concret pour moi.
De plus c’est un nom très peu commun qui va attirer la curiosité, c’est pas plus mal (rires).

Depuis quand fais-tu de la musique, et quand t’es-tu « transformé » en VALDARCALA ?

Je fais de la musique depuis mes 7 ans donc depuis 2000. J’ai commencé par la guitare et j’ai ensuite enchaîné sur le piano. J’ai quelques notions de basse et de batterie également.
J’ai commencé à réellement composer mes propres chansons à textes (toujours en anglais) en 2008 et c’est à ce moment là qu’on peut dire que j’ai adopté le pseudonyme de VALDARCALA.

Qu’est-ce que qui t’as donné envie de faire de la musique ?

J’en ai toujours ressenti le besoin, aussi loin que je m’en souvienne.
Après je dirais que je suis extrêmement curieux, et j’avais à la maison deux personnes, dont ma mère, qui jouaient de la guitare donc j’ai probablement ressenti l’envie d’essayer.
Également, ma famille écoutait beaucoup de musique à cette époque là (ndlr : en 2000) dont le groupe Muse qui est devenu une véritable référence personnellement. Ce groupe que j’ai pu suivre depuis cette époque là a su provoquer un déclic inexplicable en moi provoquant ce besoin à la musique.

Quels sont les artistes qui influencent VALDARCALA ?

Magnifique transition (rires) ! Donc comme expliqué dans la question précédente, Muse a une énorme place dans mes influences. Je citerais également Radiohead et Moby qui à d’autres niveaux m’ont complètement bouleversé. Après cela, je suis un grand fan de musique instrumentale du type classique ou même tout ce qui est bandes originales de films, on peut même le remarquer à l’écoute de Chronostasis.
J’ajouterai qu’Arctic Monkeys a eu son rôle à jouer lors de la composition des trois dernières pistes de l’album.

Si tu devais décrire ta musique en quelques mots, que dirais-tu ?

Je dirais en toute modestie qu’elle est unique, ou tout du moins, vraiment peu commune. Elle est à l’opposé de toute la musique commerciale de nos jours, que ce soit sa sonorité ou même le process de composition ou encore l’intention qu’il y a derrière.
J’ai composé ces morceaux pour moi-même uniquement à la base. Certains ont un journal intime, moi j’ai mes instruments (rires).
J’ajouterai à titre personnel, que je trouve ma musique belle et qu’elle me touche et me fait ressentir de belles choses. Je suis mon plus grand fan avant toute chose, et c’est le plus important.
Quand j’ai décidé de sortir cet album, le principal objectif était de voir si des personnes qui me sont proches ou étrangères allaient être réceptives à mon message et à mon univers. Si c’est le cas, alors j’aimerais rencontrer chacune de ces personnes, car nous avons quelque chose de beau et de fort en commun.

Tu as sorti il y a quelques jours ton 1er album « Chronostasis », un ensemble de compos datant de 2014 à 2016. Pourquoi avoir décidé de partager ces morceaux et peut-on parler d’un best-of ?

C’est une question très pertinente Pierre-Jean ! J’ai en effet une cinquantaine de titres que j’ai pu composer depuis 2008. Cependant seulement 13 figurent sur Chronostasis. Pourquoi ? Car quand le besoin de me représenter en un album est venu, il a donc fallu faire un choix. Je n’aime pas parler d’un « Best Of » car cela voudrait dire que ce sont mes meilleures chansons. Or, cela reste totalement subjectif. Pour moi, ce sont les titres qui représentent parfaitement le chemin parcouru depuis mes débuts. Je réserve cependant quelques surprises pour les personnes souhaitant en découvrir plus sur mes compositions ne figurant pas sur l’album. On aura l’occasion d’en reparler dans les semaines ou mois à venir…

Longtemps avant l’album, tu avais présenté un titre du nom de Milky Way. Or celui-ci ne figure pas sur « Chronostasis »… Pourquoi l’en avoir écarté ?

Aaaaah Milky Way (rires), un titre que tu avais d’ailleurs diffusé en avant première sur ta radio Pop-Rock The News.
Je vais être totalement franc avec toi, j’ai composé ce titre en Septembre 2015, je venais juste d’arriver sur Barcelone, j’avais besoin de composer. J’en étais pas mal satisfait mais sans plus, il me manquait des moyens pour perfectionner ce titre. Il reste pour moi un petit peu inachevé, voilà pourquoi je n’ai pas souhaité l’incorporer sur Chronostasis.

« Chronostasis » (tout comme tous les morceaux de ta carrière) est majoritairement instrumental : y’a-t’il une chance de te voir chanter sur un de tes titres dans le futur ?

En effet, la majorité des morceaux de cet album sont instrumentaux (8/13). Pourquoi ? Car je pense que la musique instrumentale permet à chacun d’interpréter un morceau sans se faire distraire par des paroles. La Musique se ressent et se comprend au delà des mots selon moi. J’ai d’ailleurs un tatouage qui parle de cette idée là: « Music is what feelings sound like ».
Étant, comme énoncé précédemment, un grand fan de musique de films, j’ai voulu incorporer mes propres compositions sur deux extraits de films (ndlr : Les chansons Who Are We ? et Behind The Mask contiennent respectivement des extraits des films « Contact » et « The Network ») .
Et pour ce qui est de m’entendre chanter, il y a en effet trois titres qui clôturent cet album où je m’exerce à des hymnes à l’Amour et la Passion sur des morceaux piano/voix. Ce sont les seuls titres sur l’album où l’on peut m’entendre chanter. J’avais besoin à ce moment là de poser des mots pour donner un sens concret à ces morceaux, quand les morceaux instrumentaux relèvent plus de l’interprétation abstraite.

Sinon, avec quel artiste rêverais-tu de travailler ?

Le fantasme du jeune compositeur ! (rires). Je rêverais évidemment de travailler avec les artistes qui m’inspirent (Muse, Radiohead, Moby, etc). Mais je dirais que l’artiste le plus connu qui se rapproche le plus de ce que je fais est Woodkid que j’ai pu voir en concert et qui reste éblouissant de par son humilité et sa prestance. J’aimerais un jour travailler avec lui si la vie me le permet.
Au delà de tout ça, en restant plus humble et réaliste, j’aimerais travailler avec n’importe quel artiste souhaitant partager son univers avec moi.

Prévois-tu un « Chronostasis Tour » dans un futur proche ?

En écoutant l’album, on se rend compte qu’à moins d’avoir un orchestre complet avec moi, il sera difficile de jouer tout ces morceaux là en live.
Il y a seulement 4 titres de l’album que je jouerai en live un jour.
Je ne peux donc pas parler d’un « Chronostasis Tour ».
Cependant je suis en discussion avec des personnes sur Barcelone pour voir ce qui serait possible de faire ou non.
Mais VALDARCALA va retrouver la scène dans les mois/années à venir, pour commencer, où je vis, avec un set aménagé pour le live avec des nouveaux et anciens titres.
Cela reste cependant encore beaucoup trop flou pour annoncer une tournée ou quoi que ce soit d’autre pour le moment. Mais je vous tiendrai au courant bien évidemment.

Tu as lancé 10 jours après la sortie de l’album le projet « #BePartOfTheChronostasis ». Peux-tu nous en parler ?

En effet, je considère que l’Art est quelque chose de très varié.
Et j’ai envie de partager mon univers et ce que j’ai pu ressentir en composant cet album.
Chaque personne a sa propre interprétation et son propre ressenti en écoutant un album, ou même de la musique de manière générale.
J’aimerais, avec cette démarche, que chaque personne souhaitant me faire part de son retour/ressenti, le fasse autrement qu’avec des mots.
L’idée est d’utiliser un support artistique visuel, comme le dessin, la peinture, la photographie, le montage vidéo, etc, en rapport avec la ou les chansons de l’album pour s’exprimer librement et montrer ce que la personne a pu ressentir ou même ce qu’elle pense de la musique choisie.
Plus d’infos (en anglais) sur mon site : http://valdarcala.wix.com/site#!Be-a-part-of-the-Chronostasis/xp9g2/578a7b3b0cf28653c965bd52

Vas-tu te servir de ces réactions de fans pour en faire un ou plusieurs clips ?

L’utilisation de ces artworks seront utilisé pour conclure ce projet qu’est #PartOfTheChronostasis. J’ai des idées plus ou moins précises de ce que je souhaite faire ensuite. Le but est de créer quelque chose d’interactif pour que chacun soit représenté et fasse partie intégralement de mon album Chronostasis.
Pour ce qui est d’un clip, je travaille déjà avec quelqu’un actuellement sur une des chansons de l’album.
Dans la même idée que le projet, j’ai laissé entièrement carte blanche à la personne en question. Je lui fais entièrement confiance pour me faire quelque chose d’original et en rapport avec la musique.
J’ai vraiment hâte de voir le résultat.

Et toi, quels sont tes morceaux préférés dans l’album ?

Je suis ravi que tu me poses la question. Anamorphosis est ma première composition au piano: elle a donc une place très importante pour moi.
Je suis un très grand fan de la chanson Flowers Hill, qui m’a demandé énormément de travail et que je trouve très poétique.
Pillars Of Creation est très planante, j’aime beaucoup également.
Mais ma préférée restera toujours After All This Time qui clôture l’album. J’y ai mis beaucoup de passion et d’amour, les paroles ont été minutieusement écrite, que ce soit dans le rythme ou dans le message. Je suis très timide quand il s’agit de chanter sur une chanson, mais ce morceau a réussi à me réconcilier et à me rendre fier de le faire.
Et toi Pierre-Jean ? Et vous, lecteurs ? Il y a un sondage sur mon site si vous le souhaitez : http://valdarcala.wix.com/site#!chronostasis/kswpq

L’interview touche à sa fin ! Un dernier mot pour tes fans ? Et pour The World Of Music?

Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont déjà écouté l’album. J’ai reçu un accueil tellement chaleureux, je ne m’y attendais sincèrement pas.
Ils ont été très réactifs dans le process d’écoute et leurs retours m’ont touché au-delà du possible.
Je réserve pleins de nouvelles choses prochainement. Diffusez l’album à vos amis, familles, amants, merci de faire partie de ma vie.
Pour ce qui est de The World Of Music, tu as été le premier à diffuser un de mes titres, et le premier à me faire une interview. Je t’en suis extrêmement reconnaissant. Je suis ton blog depuis le début et c’est un très grand honneur d’y figurer à présent.
Continue sur cette voie, tu fournis un travail de qualité, les fans de Musique t’en remercient, moi y compris.

Un dernier remerciement, à ma mère, qui a suivi les premières compositions dans ma chambre il y a 8 ans, et qui a su me conseiller, me critiquer justement et m’accompagner jusqu’à aujourd’hui. C’est important d’avoir quelqu’un comme ça dans son entourage.

Kevin Metzger, aka VALDARCALA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s