La chronique de WOM: Mighz-« Il Était Une Foi » (EP)

Par défaut

Souvenez-vous en bien, car ce n’est pas la 1ère fois que je parle du jeune talent Mighz sur The World Of Music. J’ai également eu l’énorme chance de pouvoir lui poser quelques questions, ce qui a donné un article-interview il y a quelques semaines.

Aujourd’hui, je suis là pour vous parler de son prochain EP Il Était Une Foi dont la sortie est prévu pour le 7 Octobre prochain. Nul doute qu’il y aura une forte concurrence ce jour-là vu que Mighz a programmé la sortie de son opus le même jour que ceux de Phantogram, Green Day, Sum 41 ou encore Charlotte Savary…

Globalement, à quoi s’attendre de cet EP? Eh bien on y retrouvera 4 titres dont l’excellent premier extrait Tuer en duo avec Guilhem Desq (qui je dois l’avouer est un de mes gros coup de coeur en ce moment).

Pour ne pas trop vous spoiler le plaisir, j’ai décidé de faire un résumé ultra rapide de chaque piste de l’EP, car il faut quand même vous donner l’envie de découvrir l’immense talent du nantais!

L’EP s’ouvre sur le titre éponyme Il Était Une Foi. Dès l’apparition de la voix de Mighz, j’ai trouvé beaucoup de similitudes avec celle d’Akhenaton, l’emblématique membre du groupe de rap IAM. Côté structure, Mighz rappe sur les couplets et chante sur les refrains, le tout sur une instru quand même assez planante. Un excellent départ!

Pour le 2ème titre, Mighz a choisi le 1er single: Tuer. Pour moi ce qui fait le charme et la puissance de ce morceau, ce sont les paroles qui sont extrêmement d’actualité vu le contexte social actuellement en France… Comme je le répète souvent à mes amis et sur ma webradio: je ne suis pas fan de rap/Hip-Hop mais il faut avouer qu’avec ce bijou Mighz réussit sans aucune difficulté à me convaincre. À écouter d’urgence, et ça tombe bien, car je vous mets le clip juste ici!

On découvre ensuite La Pluie. Et même si la pluie est quelque chose que peu de gens aiment, lorsqu’elle devient un morceau de Mighz, on est prêt à se mouiller direct! Côté musique on trouve un morceau planant aux touches orientales, le tout accompagné de notes de piano « rayé » (certaines notes sautent, et l’effet est bien trouvé)

Pour terminer en beauté, Mighz nous propose Les Belles Âmes, un morceau de 4min15 mi-instumental mi-rappé, et probablement le plus puissant de l’EP. De quoi finir en nous donnant quand même envie d’en entendre plus!

En bref, même je le répète je ne suis pas fan de hip-hop ou de rap, je dois quand même avouer que Mighz est doté d’un talent énorme et d’une plume à la fois puissante et bouleversante. Gros coup de coeur évidemment pour Tuer qui est absolument à faire écouter à tous vos proches/amis.

Vous avez donc quoi faire à partir du 7 Octobre!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s