Live-Report: Bastille à domicile au Zénith!

Par défaut

Hier c’était le grand soir: j’ai enfin pu voir « pour de vrai » un excellent groupe anglais que je suis depuis plus de 4 ans et la sortie de leur 1er tube Pompeii. Ce groupe, c’est celui de Dan Smith et de ses potes: Bastille.

Car hier, ils ont donné leur plus gros concert en salle parisienne devant 6000 et quelques fans, dans le cadre de la 2ème partie de leur Wild Wild World Tour, entamée mardi à Luxembourg!

Et je dois l’avouer, ce concert avait tout d’une soirée parfaite, malgré que le groupe n’ait pas pu mettre un de ses écrans visuels à cause de la hauteur trop basse du plafond du Zénith: 2 artistes énormes en ouverture (Frenship et Rationale), une attente amusante (avec l’apparition du faux journaliste du clip de Fake It sur les écrans tout au long de la soirée) et… Bastille qui arrive à l’heure!

Il est 21h15 lorsque la petite bande nous plonge dans une nouvelle édition de Wild World Communicatons, un faux JT portant le nom de leur deuxième opus Wild World sorti en Septembre. Et pourtant ils vont réussir à nous offrir la setlist parfaite, tout ça sous la standing ovation permanente des fans entre chaque chansons!

En environ 1h30, Bastille nous aura offert une part quasi égale de chansons extraites de Wild World (12/22) que de Bad Blood (10). Le groupe semblait en plus véritablement heureux d’être présent: c’est en tous cas ce qu’avait déclaré Woody (batteur) à Jo Whiley de BBC Radio 2 il y a quelques semaines.

Dan aura beaucoup discuté avec son public, et il aura laissé également Kyle (Claviériste) parler un petit peu. On regrettera que Will (Bassiste) n’ait pas placé quelques mots, lui qui apprend le français. Mais on se consolera en se disant qu’il a eu le courage d’écrire un tweet après le concert et un autre pour Woody!

Pour moi, les plus grosses surprises ont été la présence dans la setlist de The Draw et de The Anchor, deux titres bonus de chaque album de Bastille. J’ai également beaucoup apprécié que Dan se déplace dans le public, passant par la fosse et les gradins durant Flaws et passant l’intégralité d’Of The Night au pied d’une tribune…celle où j’étais! Plus tard il le refera en compagnie de Will (Guitariste) pour la 1ère chanson du rappel: Two Evils.

En tous cas, une chose est sûre: à chaque fois que Bastille reviendra en France, je ferai tout pour en être, car ils sont époustouflants!

SETLIST DU CONCERT
Send Them Off!
Laura Palmer
Warmth
Snakes
Flaws (Dan dans le public)
The Bad News (Interlude instrumental)
Oblivion (Overjoyed et Winter Of Our Youth étaient également sur la setlist dans ce créneau)
Lethargy
Things We Lost In The Fire
The Draw
News Room (Interlude instrumental)
The Currents
The Anchor
Bad Blood
Four Walls (The Ballad of Perry Smith)
Blame
Of the Night (Dan sur une B-Stage en fond de fosse/pied de tribune)
Campaign Trail (Interlude instrumental)
Fake It
Weight of Living Pt.II
Glory
Good Grief
– – – – – – – – – –
Cartography (Interlude instrumental)
Two Evils (Dan et Will en fond de tribune et sur le balcon)
Icarus
Pompeii (avec Rationale et ses musiciens aux percussions)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s