Review: Hycks-« Wake Up »

Par défaut

Place maintenant au bon rock qui tache comme on les aime pour une review qui va envoyer du bois. Je vous emmène dans le nord de la France, plus précisément à Arras (terre du Main Square Festival) pour découvrir Hycks.

Hycks, c’est un groupe composé de Jul (chant lead/basse), Teug (guitare électrique), Abdul (batterie) et Tony (guitare électrique) qui vient de sortir un nouvel EP il y a quelques semaines. Décryptage des 7 titres composant Wake Up:

On commence avec Double-K. Dès le départ on est plongé dans le bain. On a un morceau très rock avec un riff de guitare puissant, comme si Rage Against The Machine rencontrait les Red Hot. Très bon début!

On enchaîne avec le titre éponyme: Wake Up. C’est toujours aussi puissant et lourd tout en rappelant pas mal de très bon artiste. J’ai reconnu un peu de Coldplay mais aussi de System Of A Down ou Gorillaz par exemple.

Continuons avec Guilty. Le morceau commence avec le discours d’un criminel (le titre signifie « Coupable » en français). On y retrouve toujours la forte inspiration Rage Against The Machine qui nous laisse penser qu’il s’agit en fait de la patte d’Hycks. Et c’est tellement bon.

Vient ensuite Incoming. Titre aussi puissant que les autres. Sur celui-ci, j’ai eu l’impression qu’Hycks a cherché à mixer l’univers de Rage Against The Machine avec ceux de Metallica et de Franz Ferdinand. Toujours aussi kiffant!

Le morceau suivant s’appelle No Prisoners. Une réponse à Guilty? Peut-être. On a en tous cas ici une puissante piste rock qui fait se rencontrer Rage Against The Machine (Oui, toujours eux!) et The Black Keys (pour le riff de guitare du début selon moi).

Arrive ensuite l’avant-dernière piste: Tony Johnny. Serait-ce un morceau sorti de l’esprit de Tony? En tous cas il est aussi puissant et kiffant que les autres.

Pour le grand final, Hycks nous propose de devenir fou…ou plutôt Loco, un titre qui commence avec le bruit d’une hélice d’hélicoptère. Dans le monde du rock, on appelle ça un final en apothéose. C’est comme si Rage Against The Machine se combinait avec The Hives! Un final énorme, tellement qu’on en voudrait encore!

En bref, inutile de vous dire que j’ai sur-adoré cet EP, que je conseille à tous les fans de rock, lourd ou pas. Vous y trouverez votre bonheur!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s